Incontinence




L’incontinence ou le problème de fuites urinaires, dont on parle de plus en plus, est très répandu mais reste encore tabou. Il concerne plutôt les femmes, mais certains hommes sont également touchés. En proportion, sur la totalité des incontinents déclarés, 70% sont des femmes et 30% des hommes.



Les causes de l’incontinence chez les femmes



L’incontinence touche plus d’une femme sur trois et est souvent mal vécue. Selon le degré d’incontinence, cette pathologie gênante dans la vie de tous les jours peut même parfois conduire à une exclusion sociale des personnes dont la qualité de vie voire l’autonomie est réduite.



L’incontinence chez la femme peut avoir plusieurs causes mais la plus fréquente est liée au relâchement des muscles pulviens suite à un accouchement. En effet, suite à une grossesse et malgré une rééducation du périnée bien effectuée, il se peut que certaines femmes aient du mal à contrôler leur flux urinaire. Ces pertes urinaires incontrôlées sont souvent mal vécue et toutes les femmes ne consultent pas alors que de nombreuses solutions existent !



Les causes de l’incontinence chez les hommes



Incontinence

L’incontinence la plus fréquente chez l’homme est provoquée par une hyperactivité de la vessie. Il s’agit de l’incontinence par impériosité qui est directement liée à l’anatomie masculine et augmente inévitablement avec l’âge. En effet, la présence de la prostate chez l’homme dont le volume a tendance à croître avec les années, provoque une pression sur la vessie qui l’empêche de fonctionner correctement. C’est ce que l’on appelle le syndrome d'obstruction prostatique qui gêne l’écoulement des urines.

Chez l’homme l’incontinence est donc associée à d’autres symptômes liés à l’écoulement des urines :


  • jet d’urine d’un débit faible

  • difficulté particulière à uriner nécessitant un effort de poussée

  • égouttement une fois la miction terminée

  • nycturie ou besoin de se lever plusieurs pour uriner la nuit


Ces signes doivent alerter les hommes qui trouveront en consultant des solutions médicamenteuses pour réduire le volume de leur prostate et limiter les désagréments de l’incontinence d’une part et éventuellement prévenir les risques de cancers prostatiques d’autre part.



L’incontinence liée à l’effort est très rare chez les jeunes hommes. En fait, elle est souvent le résultat des traitements par radiothérapie et/ou opération du cancer de la prostate. Ce type d’incontinence est donc en augmentation constante avec l’âge et avec la multiplication des cancers de la prostate, première forme de cancer chez l’homme.



Autres liens sur le sujet :